Lui

1484217_10151919075362153_1228276754_n

Les doigts de Rafa Cereceda concoctent des mélodies et accords hybrides qui jonglent aisément entre les styles dont il s’est nourri.
Sur une base de guitare classique enseignée à la Escuela de Música Creativa de Madrid, et développée aux ateliers du Maestro José Luis González à Estella (Navarre), il ajoute les harmonies du blues, du jazz et de la bossa nova, qu’il apprend dans la même école.

Avec le guitariste Nono García, il approfondit l’étude de la bossa nova et du jazz. C’est aussi sa première rencontre avec le flamenco.

Il complète sa formation avec Rafael Morales, un autre pionnier de la fusion du flamenco avec les musiques indiennes ou le jazz.

Depuis, il développe son propre son, riche de ses racines et de ses premières influences.

En Espagne, il prend part dans divers projets tels que le groupe Alcarajo Band, un concert de cloches avec le musicien Catalan Llorenç Barber ou le groupe flamenco Albujaira.

Il donne plusieurs concerts de flamenco au chant et à la guitare lors d’un voyage au Paraguay.

En venant s’installer à Lyon, il emporte son bagage musical et participe à l’organisation des “juergas” de flamenco (boeuf, improvisation). Il élargit encore son jeu lors des “boeufs de musiques du monde” au bar Le Farmer où il rencontre Tomy Jaunin et Julien Cooper. Le trio lyonnais fraîchement formé, part en tournée en Espagne.

Il apprend le oud avec le professeur Iyad Haimour.

Il rencontre aussi des artistes flamencos de la région lyonnaise tels que Julianna Ymira ou Juan Carlos Principal, avec qui il joue dans plusieurs spectacles. Il invite à Lyon l’artiste madrilène La Jose avec qui il fait une série de concerts.

Actuellement il s’investit dans les projets du groupe de flamenco fusion Madrilyon, le spectacle Paso de la Compagnie Orkan, le groupe de samba Gilberto Guill’ et le duo Boca A Boca. Il reforme le groupe Alcarajo Band avec ses amis madrilènes et prévoit de jouer à nouveau avec La Jose.

 

 

 

Advertisements