Elle


IMG_2551petiteLouise Didon
commence l’étude de la musique dès 6 ans. Elle fait ses classes classiques en violoncelle et piano avec Renaud et Frédérique Fontanarosa, et en chant lyrique au conservatoire de Surenes, où elle obtient en 1998 ses diplômes de fin d’études. Elle intègre en 1999, en tant que violoncelliste un groupe de musique du monde (Naexialis) avec qui elle réalisera 2 albums, et élargit ses horizons musicaux en suivant le cycle de musiques improvisées du CIM à Paris en 2001. En parallèle , elle suit 7 ans durant les classes d’art dramatique d’Éliane Maazel, disciple de Peter Brook, puis intègre l’ECAT à Paris pour présenter les concours nationaux. C’est à Paris également qu’elle suit pendant un an les ateliers de clown d’Annie Fratellini. A partir de 2003, tout en suivant des études d’Histoire à l’Université Paris X, elle intègre divers projets d’art de rue, où elle alterne théâtre, chants et percussions et développe sa capacité d’adaptation aux différents publics et situations. Elle ne délaisse pour autant pas la scène où elle continue de collaborer à des projets de musiques du monde (Naexialis, Zabumba) et de théâtre («Qui sait-tout et Gros-beta», «Le songe d’une nuit d’été»…). Installée à Lyon depuis 2010, elle rejoint les projets de rue du Collectif Cie S et de la Cie Fly Tox de Grenoble. Côté scène, elle intègre la Cie Rêveries Mobiles de Clarisse Toulan où elle découvre l’art du conte et de la marionnette, et travaille en tant que comédienne, chanteuse et violoncelliste à la création du spectacle Le bateau, actuellement en tournée (+ de 300 représentations). Elle reprend par ailleurs son travail autour de la voix avec Mireille Antoine du Roy Art théâtre et Adèle Bracco. Elle participe en tant que percussionniste et chanteuse aux collectifs de musiques brésiliennes « Arrête j’adore » et « Roda Gilberto Guill’ ». Aujourd’hui, axée sur la voix, elle cherche à développer des formes nouvelles d’art vivant et se concentre sur une forme de récital de chansons du monde avec Rafa Cereceda dans le duo « Boca a Boca »., ainsi que sur la nouvelle création de la Cie Rêveries mobiles, «! Jouons # ».

Références scéniques : Electric Picnic Festival (Irlande), Festival Solidays, Divan du Monde (Paris), Bellevilloise (Paris), Théâtre des 3 Pierrots, Disneyland Paris, Cabaret Sauvage (Paris), Théâtre des Clochards Célestes (Lyon), Transbordeur (Lyon), Patadôme (Lyon)

Advertisements